L'étranger - Albert Camus

L'étranger - Albert CamusL'étranger d'Albert Camus

On a beaucoup entendu parler d'albert camus ces derniers temps. Nous célébrions, il y a quelques jours le centenaire de sa naissance. Ainsi, ne l'ayant jamais lu et semblant être l'un des monuments de la littérature française, je me suis mis à la lecture de ce roman.

A vrai dire, je ne suis pas sur de l'avoir bien saisi. la principal raison étant que, l'hisotire débutant au moment du décès de la mère du narrateur et compte tenu de l'importance que prends cet évènement dans la suite du roman, ce livre ne peut-être percu dans son intégralité qu'une fois que l'on a perdu sa mère.

Nous suivons donc pendants quelques jours Meursault, personnage assez atypique dont on a l'impression que le monde s'écoule sur lui, comme s'écoulerai une liquide sur une surface lisse. Les évènements lui passe devant mais il ne s'en souci guère et ce tout en n'étant pas nihiliste.

Pour illustrer : Il ne sera visiblement pas très touché par la mort de sa mère, car il passera ses jours de deuils à batiffoler dans les vagues son amie.

De fil en aiguille, Meursault se retrouve dans une rixe l'opposant à un groupe d'arabe, rixe qui malheureusement finira mal pour l'un de ces dernier. Ce même hazard de la vie fera de Meursault un condamné à mort. Mais cette condamnation ne le touchera guère plus que la mort de sa mère. La mort faisant, inévitablement partie de la vie, importe peu, qu'elle arrive rapidement ou tardivement. Il en va ainsi de la philosophie de Meursault.

Nous nous rendons cependant rapidement compte qu'il ne s'agit pas là du point de vue de la société qui elle s'attendrait à voir un homme sensible.

Le lecteur étant, selon moi, ammené à s'interroger sur la légitimité des points de vues, que ce soit sur celui de Meursault, ou celui de la société personnifié dans les personnes jugeant Meursault.

La clé se trouvant certainement dans le nom du cycle dont est issue ce livre : "Le cycle de l'absurde".

En résumé : quelques pages plutôt bien écrites, on se laisse porté par les évènements comme Meursault se laisse porter par la vie. C'est intriguant, mais malheureusement, le livre ne divulgue pas ses clées de compréhensions. D'ailleurs même wikipedia le dit :

Il n’en reste pas moins que L’Étranger pose encore de nombreuses questions auxquelles il est bien difficile de répondre.

Soucce : Wikipedia : L'étranger

Viper samedi 16 novembre 2013 : 22:07 Lecture

Liberté d'expression :

Pas encore de commentaires, soyez le premier à en déposer un !

Flux RSS des commentaires

Donner son avis

les indications suivies d'un * sont obligatoires

Filtre anti-spam

Votre IP est : 54.92.167.9.
En cliquant sur poster, vous acceptez qu'elle soit enregistrée et vous engagez à ce que votre commentaire respecte la législation en vigueur.
Je supprimerai tout commentaire hors de propos.

Se souvenir de mes informations