Halte à la supercherie

Voilà quelques semaines que notre chère capitale Humaniste, fut un temps carrefour de l'Europe et de la connaissance, a été attaquée par une certaine forme de violence.

Un assassin à pu parcourir les rues de du centre ville, en plein marché de Noël, tuer 5 personnes et en sortir impunément.

Voilà maintenant bientôt 18 ans que nous vivons dans un climat sécuritaire outrancier suite aux attentats du 11 septembre 2001. 18 ans pendant lesquels l'on nous scrute nos sac dès que nous souhaitons faire nos courses. 18 ans que nous devons montrer pattes blanches pour aller voir des matchs de foot ou des concerts. 18 ans que les terroristes continuent à nous frapper et à semer leur mort nauséabonde.

18 ans... ! Pour quel bilan ?

Comment est-il possible que 18 ans plus tard, lors du plus beau Marché de Noël du monde, notre capitale Europénne, centre de l'attention mondiale puisse être touchée par un assassin ?

Comment est-il possible qu'un homme armé d'un pistolet puisse se déplacer pendant 1/2h en plein centre ville sans être arrêté et engranger la mort à chaque coin de rue ?

Comment est-il possible qu'un tel individu ne soit pas interpellé, et finisse par réaliser un cop-suicide (Suicide par Police Interposé) alors qu'il est resté introuvable pendant deux jour.

Bien... considérons que cela puisse être possible, car cela a eu lieu.

Ce n'est pas admissible !

Qui doit rendre des comptes de cette situation ? Quelle a été la réponse de nos élus ? Des félicitations conjointes aux forces de l'ordre ? Mais qu'ont-ils fait de concrêt pour arrêter l'individu avant que celui-la même même ait attiré leur attention en leur tirant dessus ?

Oui, le risque zéro n'existe pas, et j'en suis bien conscient. Non je ne remet pas en cause le travail des forces de l'ordre qui subissent eux aussi la pression de leur hiérarchie et des coupes budgétaires. Il est question ici de la capitale de l'Europe et de l'un des évènements populaires le plus fréquenté de la planète dans sa catégorie et d'un individu se promenant armé en plein centre ville un soir à 20h.

CE. N'EST. PAS. ADMISSIBLE !

Il faut dire HÂLTE A LA SUPERCHERIE ! Les mesures sécuritaires que l'on nous vend depuis 18 ans ne servent à rien et ne sont pas décidées pour nous protéger !
Si nous avons besoin de la police dans nos rues, elle doit être là, et doit être au service de la population en tout premier lieu !

Qu'il y ai des policiers (armés ?) dans nos rues, si nous devons en passer par là, soit. Mais les personnes qui ont laissées s'installer ce climat puant depuis près de 18 ans doivent rendre des comptes !

Les responsables doivent rendre des comptes !

J'en appelle à la démission du maire de Strasbourg. J'en appelle à la démission du ministre de l'Intérieur !

HÂLTE A LA SUPERCHERIE !

Viper mardi 15 janvier 2019 : 12:15 Général

Liberté d'expression :

Gravatar de cleanettte@hotmail.com

Par Cleanettte, mercredi 16 janvier 2019 à 20:32

Je n'avais pas realisé que cela a commencé il y a déjà 18 ans(l'age de mon fils). Je comprends mieux l'absence de réactions de mes enfants aux derniers événements: ils n'ont connu que l'etat policier, l'un comme l'autre ne pensent pas qu'on puisse changer quoi que ce soit a la France d'aujourd'hui ils sont résignés 😯 Et le plus grand s'en fout il n'a pas l'intention de rester en France!

Gravatar de steph@stephanemourey.fr

Par Brokenclock, mercredi 16 janvier 2019 à 21:33

En fait, le plan Vigipirate est activé pour la première fois en 1991, puis, sans discontinuer jusqu'à aujourd'hui depuis 1995 en variant les niveaux (voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Plan_Vigipirate#Historique_des_niveaux_d.E2.80.99alerte). Je me souviens y avoir participé comme agent de surveillance (à mi-temps, pour payer mes études), activité que j'ai cessé en 1999.
Vigipirate est donc actif depuis 23 ans, et non 18.

Flux RSS des commentaires

Donner son avis

les indications suivies d'un * sont obligatoires

Filtre anti-spam

Votre IP est : 3.93.75.242.
En cliquant sur poster, vous acceptez qu'elle soit enregistrée et vous engagez à ce que votre commentaire respecte la législation en vigueur.
Je supprimerai tout commentaire hors de propos.

Se souvenir de mes informations