Je vais réaliser un rêve de gosse

Jonathan Livingston Le Goéland - Richard Bach

Quand j'étais petit, j'allais fréquemment emprunter des livres à la bibliothèque, je faisais le tour des rayons et je choisissez souvent un petit roman et quelques BD.

Bon, je le reconnais, j'empruntais plus de BD que de romans, tout du moins c'est ce que j'en garde dans mes souvenirs.

Je me rappelles que parmi les rayons je voyais souvent ce livre, Jonathan Livingston Le Goéland. Sa couverture me faisais rêver, un magnifique goéland sur un ciel bleu.

A mon age, indubitablement la liberté incarnée, et je crois, systématiquement la même chanson qui me revenais en tête : Il est libre max

Et puis je pense que sont arrivés les livres à lire pour l'école, les visites à la bibliothèque se sont espacées et je n'ai finalement jamais emprunter ce livre.

Et nous voilà aujourd'hui, une 20aine d'année plus tard, en panne d'inspiration pour mon prochain livre à lire, alors c'est décidé...

... je vais réaliser un rêve de gosse.

Viper mercredi 23 mars 2011 : 22:06 Général

Liberté d'expression :

Gravatar de cleanettte@hotmail.com

Par cleanettte, jeudi 24 mars 2011 à 08:59

Lectrice assidue en particulier dans ma jeunesse et pas arrété par les lectures imposées, j'ai souvent entendu parler de ce livre, je l'ai vu sur les rayonnages mais je n'ai jamais compris l'intérêt de ce livre et donc jamais lu. Les oiseaux ont à priori une intelligence et des interactions sociales très limitées. Alors, à moins de raconter en long en large et en travers tous les paysages survolés d'un intérêt très limité, je ne voyais pas du tout ce qu'un oiseau pouvait avoir à raconter.

Gravatar de luc.muller@gmail.com

Par Luc, jeudi 24 mars 2011 à 18:07

Les oiseaux ont à priori une intelligence et des interactions sociales très limitées.

pour la première partie de la phrase : les corbeaux le long de la route qui mène à mon travail jettent des noix sous les roues de voitures pour les ouvrir, j'ai entendu dire que les corneilles pouvaient se servir d'outils pour attraper de la nourriture

Pour la seconde partie sur les interactions sociale : Mes perruches callopsites sont des oiseaux éminemment sociaux. ;)

On dirait pas comme ça, mais les oiseaux, c'est super doué mine de rien

Flux RSS des commentaires

Donner son avis

les indications suivies d'un * sont obligatoires

Filtre anti-spam

Votre IP est : 54.92.167.9.
En cliquant sur poster, vous acceptez qu'elle soit enregistrée et vous engagez à ce que votre commentaire respecte la législation en vigueur.
Je supprimerai tout commentaire hors de propos.

Se souvenir de mes informations