L'Assommoir - Zola

L'assommoir - ZolaL'assommoir - Zola

Après avoir lu une bonne série de romans et nouvelles largements futuristes ainsi que des romans pas vraiment palpitants, j'ai eu cette sensation étrange... Un peu comme après avoir passé 15 jours aux états unis, cette étrange sensation d'avoir qu'une seule envie, une bonne choucroute accompagnée d'une bière. Un solide retour aux sources. Bref, je me suis senti un peu surpris d'avoir envie de lire un zola

Mais il fallais aussi que ça touche aux thèmes que j'affectionnes en ce moment. la compréhension sociale, et le retour au populaire. Je me suis penché sur deux livres : L'Assommoir et Germinal. Mon choix s'est finalement porté sur L'Assommoir et l'envie de rencontrer la déchéance (étrange ?!?).

Ce livre me laisse un peu dubitatif au final. Je suis content de l'avoir lu, mais je continue de penser que Zola n'est pas (encore) fait pour moi.

Autant, la première partie est limpide, il s'agit d'une visite du paris du XIXème siècle, ses quartiers populaires, la descriptions de différentes corps de métiers la vie quoi. On se laisse facilement porter par l'auteur, à la découverte de ce Paris aujourd'hui un peu masqué par la métropole qu'il est devenu, ainsi que par la légèreté de Gervaise qui s'installe dans sa vie de patronne de petit commerce de quartier.

Autant la seconde partie, qui s'attache beaucoup plus aux personnages et à leur déchéance est beaucoup beaucoup plus lourde à lire que la première. Fini les descriptions pleines de légèreté des rues parisiennes, bienvenue à la lourdeur de l'âme et au poids de l'alcoolisme.

Mais c'est certainement aussi dans cette ambivalence que se trouve le chef d'oeuvre de ce livre. Quand la vie est simple, la lecture est simple, quand la déchéance apparait, le calvaire se prolonge jusque dans la motivation du lecteur à s'enfoncer dans le livre.

Au final, peut-être le livre que j'avais envie de lire, certainement pas un livre que je relirai, mais à coup sur un livre dont je me souviendrait.

Je retenterait certainement l'expérience avec Germinal, mais avant ça, je dois m'éloigner de ce monde pour ravoir envie de me confronter à l'auteur à nouveau.

Viper mardi 27 décembre 2011 : 20:52 Lecture

Liberté d'expression :

Gravatar de

Par guillaume, mardi 27 décembre 2011 à 21:01

Comment ça se fait que tu ne sois pas encore sur Senscritique ?
www.senscritique.com

Gravatar de luc.muller@gmail.com

Par Luc, mardi 27 décembre 2011 à 21:18

Parce que je ne suis jamais aussi bien servi que par moi même ^^

Je ne ferais jamais que me répéter en allant là-bas...

Ceci dit, ça fais un bail que j'entends parler de ce site. Il faudrait que j'aille y faire un tour :)

Flux RSS des commentaires

Donner son avis

les indications suivies d'un * sont obligatoires

Filtre anti-spam

Votre IP est : 54.162.239.233.
En cliquant sur poster, vous acceptez qu'elle soit enregistrée et vous engagez à ce que votre commentaire respecte la législation en vigueur.
Je supprimerai tout commentaire hors de propos.

Se souvenir de mes informations